Conseils et précautions

Très important : les conseils donnés sur ce site relèvent de la formation et d’ouvrages de référence en aromathérapie.

Même si les huiles essentielles sont précieuses pour le bien être et pour combattre nos petits maux, l’aromathérapie est tout sauf une « médecine douce » !   Les cas d’intoxication graves sont rares, les effets indésirables se faisant toujours sentir avant : rejet de l’odeur & du goût, nausées, sensations de brûlure sur la peau… Ces messages sont très importants ! Ils vous alertent que telle huile essentielle ne vous convient pas ou que vous avez forcé la dose.

Les « petits accidents » plus ou moins graves sont en revanche assez fréquents ! Irritations, tâches dues au soleil, brûlures de la bouche ou du tube digestif….

Les huiles essentielles ne remplacent en aucun cas un traitement médical ou l’avis de votre médecinLisez bien les précautions ci dessous avant toute utilisation.

Précautions d’emploi

Les huiles essentielles sont des substances très actives et très concentrées. Leur utilisation nécessite de respecter quelques principes fondamentaux.

Les huiles essentielles ne se mélangent pas dans l’eau. La règle d’or : toujours les diluer soigneusement dans une crème ou une huile de base avant de les appliquer sur la peau. 

Ne jamais mettre d’huile essentielle pure dans l’eau du bain , elle va rester en surface ! (risque de brûlures). 

Certaines huiles essentielles, notamment toutes les agrumes, (mais aussi la cannelle, le céleri, l’Angélique ou la carotte sauvage…) sont photo-sensibilisantes, ne les appliquez jamais avant une exposition au soleil !  Attendez 8 h au minimum.

Respectez soigneusement les applications conseillées (certaines sont réservées à la diffusion).

N’appliquez pas d’huiles essentielles dans les yeux, le conduit auditif ou sur les muqueuses.

Les enfants sont attirés par ces petits flacons…conservez les toujours hors de leur portée !        DANS TOUS LES CAS : jamais d’huiles essentielles chez l’enfant de moins de 6 ans ou la personne âgée, ni pendant les premiers mois de la grossesse (Voir les conseils https://magiflore.fr/la-grossesse/) ou pendant l’allaitement.

DEMANDEZ CONSEIL et soyez particulièrement prudent :

– En cas de maladie grave ou chronique, en cas de dérèglement hormonal et de toutes les pathologies qui en découlent (https://magiflore.fr/conseils/huiles-essentiel…mones-naturelles/)

– Si vous avez un terrain allergique

– Pour les personnes asthmatiques ou épileptiques (attention notamment à la diffusion atmosphérique).  

Attention aux huiles essentielles à phénols, particulièrement puissantes telles que : Cannelle, Origan, Sarriette, Girofle, Menthe poivrée, Thym CT thymol… (risques d’irritations si elles ne sont pas largement diluées !)

 Lorsque vous utilisez des huiles essentielles, ayez toujours un flacon d’huile végétale à portée de main : en cas de contact accidentel, appliquez généreusement de l’huile végétale à l’aide d’un coton.

Il faut se laver les mains après avoir manipulé une huile essentielle.

En cas d’ingestion massive ou accidentelle, contactez le centre anti poison de votre région qui pourra vous conseiller. (Faites le 15 si nécessaire pour être redirigé).