Bienfaits des hydrolats

Les Hydrolats dans l’Art de la distillation

  •  Qu’est-ce qu’un hydrolat ? 

Les hydrolats de plantes aromatiques (aussi dénommés « eaux florales ») sont obtenus par distillation de la plante entière ou d’une partie de celle-ci à la vapeur d’eau à faible pression et pendant une durée  précise.

 Les hydrolats retiennent en solution les principes actifs hydrophiles (solubles dans l’eau) mais aussi quelques fractions de produits hydrophobes telle qu’une très faible quantité d’huile essentielle (0,2 ml d’HE par litre d’hydrolat) micro dispersée  ainsi que des oligo-éléments et les mucilages.

  • Comment utiliser les hydrolats ?

Plus doux que les huiles essentielles, ils en complètent parfois les effets . Solubles dans l’eau, ils sont comestibles à condition d’être exempt de tout produit conservateur ou alcool ajouté. Ils peuvent s’utiliser en cuisine ou pour les cures de changements de saison ou la cure « détox ». Leurs propriétés permettent de les utiliser sur de plus longues périodes que les huiles essentielles. Attention toutefois, certains hydrolats ( Cyprès, Inule, Millepertuis & Genévrier…) sont  à utiliser avec précaution en cas de maladies chroniques ou prise de certains médicaments. Les femmes enceintes doivent éviter certains hydrolats (comme la Sauge ou la Sariette), et préférer ceux conseillés aux bébés. Pratiques à employer, ils demeurent une alternative très appréciable pour les enfants ou les personnes sensibles aux huiles essentielles.

Ils s’utilisent également pour les soins cosmétiques tels des lotions, en brumisateur pour le visage, en compresses, bains de bouche et gargarismes antiseptiques et purifiants.  Très bien adaptés aux soins de bébé ( Camomille, Fleur d’Oranger , Lavande officinale ou Rose peuvent s’utiliser dans le bain, pour la toilette, le change , le visage etc des plus petits, à petite dose dans une boisson apaisante, dans le biberon…)

Les hydrolats sont beaucoup plus fragiles que les huiles essentielles, ils se conservent 10 jours environ à température ambiante, à l’abri de la chaleur directe ou du soleil, plusieurs mois au réfrigérateur.

Ouvrage conseillé : « Guide des eaux florales et hydrolats »    Patricia Dalmas, Editions Médicis

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *